De quoi kiffer

Conduire pieds nus,

Se raser le crâne,

Passer des soirées sans télévision,

Envisager de faire un jour la route 66,

Bénéficier d’une erreur de l’Administration fiscale en sa faveur,

Prendre la route,

Parler anglais,

Entamer le dernier kilomètre de footing,

Couper le citron vert, piler la glace en vue de boire un mojito,

Etre enveloppé par la brise,

Ne pas monter un meuble Ikea,

Vivre en tongs,

Entendre une petite voix dire « Tu sais, j’t’aime bien papa »,

Réaliser qu’il ne sert à rien de tenter de maîtriser l’incontrôlable,

Aimer légèrement,

Se faire masser,

Ôter le sable sur les pieds à l’aide d’un tuyau d’arrosage,

Ne pas porter de sous vêtements,

Manger des pâtes aux brocolis,

Se savonner sous la douche, se rincer pendant de longues minutes, se savonner à nouveau, se rincer à nouveau,

Sentir la crème après-solaire,

Lire un livre qui met une claque,

Offrir et se faire offrir un petit présent sans raison particulière, juste parce qu’un être cher a pensé à soi,

Se réveiller à côté d’elle,

Suivre le mariage du Prince William et de Kate Middleton,

Avoir à faire à des gens fiables et honnêtes,

Tondre l’herbe en musique,

Fouler pieds nus une terrasse en teck,

Ne plus avoir envie de vomir,

Regarder un Atlas,

Dépanner un pote,

Ecrire des mots doux à sa julie,

Regarder de vieilles photos,

Se réveiller un samedi matin en pensant qu’on est en semaine, et réaliser l’exactitude du jour,

Préparer le barbecue, en y faisant cramer du laurier,

Prôner « l’égoïsme altruiste »,

Conserver quelques mots en verlan dans son vocabulaire,

Etre à l’étranger,

Mettre fin à une interminable envie de pisser,

Lazurer le salon de jardin,

Fumer une cigarette en pensant que c’est la dernière,

Nager un kilomètre,

Se préparer le matin au son de la musique des ses 17 ans,

Enlever une croûte qui ne demande pas encore à tomber,

Revenir de congés et envisager sa vie professionnelle autrement,

Coupler charlotte aux poires et bon café,

Traverser Paris en deux-roues,

Dormir dans une voiture qui file,

Placer des locutions latines dans ses propos,

Sentir l’herbe coupée,

Faire la vaisselle dans une ambiance de confidences,

Ecrire en alternant entre le drame et les bouffonneries …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s