Dress code suisse

Comme vous n’êtes pas aussi fun que moi, vous ne lisez pas la presse juridique et sociale spécialisée.

Comment ça, j’ai des hobbies pas très folichons ? Je n’allais tout de même pas vous parler de ma sexualité débidro-décadente, qui ne regarde (non pas que moi, ça serait triste une sexualité solitaire) que ma Milaček et moi.

Cette presse spécialisée, donc, elle nous dit quoi ? Des choses intéressantes, elle livre aussi parfois de jolis bijoux sur les vicissitudes de la vie au travail.

Dernière orfèvrerie en date : le dress code d’UBS. Non, il ne s’agit pas de l’Université de Bretagne Sud, à laquelle on n’ose songer s’agissant d’un code vestimentaire, mais bel et bien de l’organisme bancaire, UBS Suisse précisément, qui prend un malin plaisir à s’immiscer dans les dessus et dessous de ses collaborateurs.

De prime abord, vous trouvez ceci sans doute normal, du moins ordinaire, en vous disant qu’on ne vend manifestement pas des produits financiers, de l’épargne salariale ou de l’assurance, affublé d’une chemise à carreaux de type « Charles Ingalls 78’s », ou d’un T-shirt décathlon dont, soit dit en passant, il faut se méfier des tailles car ils semblent toujours trop larges sur les délicats bustes humains qui les (sup)portent.

Alors, laissez moi vous parler du second abord, en vous listant Prévertment quelques unes des règles du code vestimentaire d’UBS Suisse, déclinant le rôle primordial du « vêtement comme vecteur essentiel de la communication non verbale ».

Nous, les hommes :

Le costume : « La tenue professionnelle classique unie de couleur anthracite foncé, noir ou bleu foncé. La veste droite à deux boutons et le pantalon constituent les principales composantes d’un costume professionnel classique ».

UBS partage sur ce point le même code vestimentaire que toutes les pompes funèbres du monde. Plus d’anthracite, pour plus de sérieux. C’est vrai qu’en costume clair, ça fait vite Miami Vice, surtout avec un T-shirt rose sans manche, pour être raccord avec les éventuels flamands roses que l’on croiserait, cheveux décolorés au vent, en Lamborghini (toute référence à une série américaine des années 80, avec Don Johnson, serait purement fortuite).

Et puis pourquoi deux boutons, pourquoi pas trois ?  Je lis pourtant ceci sur le site web de « L’homme chic » : « Si vous avez un premier costume à acheter, prenez un 2 boutons. C’est le costume le plus polyvalent » ; « Le costume à 3 boutons est le costume classique par excellence ».

Bah alors les coachs vestimentaires d’UBS Suisse ? Il y a eu un petit craquage là ?

Les lunettes : « Lors d’entretiens avec la clientèle ou d’autres tiers, il est essentiel que vous retiriez vos lunettes afin que le contact visuel puisse s’établir ».

Appréciez le paradoxe niché dans cette phrase : Enlever ses lunettes pour établir un contact visuel (!!!). Je préciserais le contact visuel entre le client et le collaborateur, mais pas l’inverse : ce dernier ayant déchaussé ses lunettes, il ne voit que la mire.

S’il vous plaît gens d’USB, soyez beaux joueurs ensuite, ne reprochez pas à votre salarié de ne pas dire bonjour aux clients qu’il croise en agence. Il ne les reconnaît tout simplement pas depuis la dernière entrevue (entrevue, c’est le mot !).

Les sous-vêtements : « Nous vous recommandons de porter un maillot de corps ».

Quoi, un maillot de corps ? Même en juillet ? Le maillot de corps s’entend t-il du buste exclusivement ou doit-il être intégral comme celui que l’on voit sur Charles Ingalls, encore lui, lorsqu’il se défroque pour rejoindre Caroline au lit ?

Et un maillot de corps, pourquoi faire ? Si c’est pour prévenir la transpiration des aisselles, préconisons plutôt aux hommes de se faire épiler les d’ssous d’bras à la cire chaude. Non mais vraiment, c’est quoi ce style incongru : un super costume et une chemise qui laisse entrevoir les marques du T-shirt à manches courtes dessous. Craquage n°2.

Chaussettes : « Seul le port de chaussettes noires sans motif est autorisé ».

Pères, oubliez donc les chaussettes Simpson offertes lors de votre dernière fête des papous, on ne peut qu’approuver le code sur ce point. L’homme rigide que je suis, s’agissant des chaussettes (ou dans le cadre de la sexualité préliminairement sus-évoquée – rires de l’auteur, désolé-) irait même plus loin en imposant que les chaussettes soient systématiquement de la couleur des chaussures. Parce que les chaussettes  prétendument en raccord avec la cravate, ça me colle de l’épilepsie.

Chaussures : « Chaussures noires et classiques »

Chaussures noires, chaussettes, me voilà exaucé ; il est finalement pas mal ce dress code.

 

Barbe : « Les barbes de trois jours ne sont pas autorisées »

Ca, c’est la tuile car la barbe de 3 jours, c’est la plus charmante. Néanmoins, la barbe de 4 jours, voire plus, semblant possible (tout ce qui n’est pas interdit est autorisé), il n’y a qu’à faire coïncider le jour 3 post rasage avec un jour de repos, et le collaborateur pourra se parer d’une jolie pilosité faciale de type « 4 jours et plus », sans contrevenir au code.

Vous, les femmes

 

Tailleur et pantalon : « La tenue professionnelle classique unie de couleur anthracite foncé, noir ou bleu foncé ».

Je suis en gris anthracite, tu es en noir, elle est en bleu foncé, nous sommes tous tristes. Bienvenue dans le merveilleux monde de la banque, sa folie, son allégresse, son individualisation, sa folichonnerie.

La longueur de la jupe : « Au milieu du genou et peut descendre jusqu’à cinq centimètres en dessous du genou (mesurés à partir du milieu du genou)».

Tout le monde a suivi ? La première étape est donc la recherche de son milieu de genou.

Pour ce faire, prenez le cercle que forme votre genou, faîtes un trait vertical et un trait horizontal, l’intersection est supposée correspondre au milieu. Et si vous avez une méchante cicatrice sur le genou ou que la position sexuelle de la veille vous a collé des brûlures sur l’épiderme de la rotule, il ne vous restera plus qu’à foncer chez le tailleur pour que votre jupe atteigne les – 5 cm en deçà du genou.

Les sous-vêtements : « Couleur chair » ; « La microfibre est un tissu idéal pour les dessous: elle est légère, fine, sportive, thermoactive et contrairement au coton, elle ne fait pas de plis ».

UBS ou l’anti-excitation du collaborateur pour ses collègues féminines. Femmes d’UBS, tant pis pour vous, vous aguicherez hors temps de travail avec vos sous-vêtements aux couleurs adaptées à votre état d’esprit coquin du jour. Notez que les strings et les shortys de couleur chair semblent autorisés et que le choix vous est donc laissé sur la forme du tout premier pétale de la fleur que vous êtes.

En revanche, préférez la microfibre donc, il semble important que vous soyez comme cette matière pour travailler : légère, fine, sportive (et thermoactive ?)

Enfin, que vous soyez une femme ou un homme, et que ce code vestimentaire vous donne quelques velléités pour candidater au sein de la plus tolérante des banques, intégrez bien ces derniers commandements.

« Les tatouages, piercings ou chaînes de cheville sont démodés et ne reflètent pas une allure professionnelle » ; « Pour les hommes, la créativité ou le laisser-aller ne sont pas non plus à l’ordre du jour » ; « Visite chez le coiffeur toutes les quatre semaines » ; « Bannissement des odeurs plutôt gênantes comme l’ail, l’oignon ou la fumée de cigarette ».

Salariés d’UBS France, le code vestimentaire de Zurich peut-il venir à vous ? Le code du travail semble vous préserver de cela, en ce qu’il prévoit que le règlement intérieur ne peut contenir « des dispositions apportant aux droits des personnes et aux libertés individuelles et collectives des restrictions qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché ».

En outre, il n’est pas certain, loin de là, que l’importation de l’entier code vestimentaire de la maison mère d’UBS soit bien accueilli par le juge français, plutôt enclin n’entraver la liberté de se vêtir librement, qu’en raison d’enjeux fondamentaux comme ceux liés à la sécurité du travailleur.

Rassurant …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s