Un tour de périphérique = 30 minutes

« LE 10/1 : VITESSE LIMITÉE À 70 KM/H » nous disent les panneaux du périphérique, en lettres capitales (mais sans accent) comme si les régisseurs du boulevard circulaire parisien tweetaient (je tweete, tu tweetes, nous ne bossons plus) leur humeur du jour, la même depuis une semaine.

Le 10 janvier 2014 : 70 km/h maximum sur le périphérique, donc. Pourquoi dès lors, Wikipédia anticipe et écrit déjà avant l’heure, comme pour faire monter la Porte de Sèvres auprès des Pantins véhiculés : « La vitesse y est limitée à 70 km/h » avant de poursuivre et même de nous embrouiller avec ce détail technique : « et les véhicules qui s’y engagent par la droite sont prioritaires sur ceux qui y sont déjà (sur la voie de droite uniquement), contrairement aux règles de priorité en vigueur habituellement sur les voies rapides, mais conformément à celles ayant cours sur la voirie parisienne » (!!!).

En tout état de cause, ce message orange ne passe sans doute pas inaperçu auprès des automobilistes, on le Lilas et Issy. C’est chose aisée car à 8 heures du matin ou à 18 heures, par une vitesse moyenne de 30 km/h, l’information est bien visible et même qu’elle nargue au plus haut point tant les automobilistes accaparés par leur Smartphone fantasmeraient bien une pointe.

Elle peut atteindre 80 km/h, jusqu’à minuit ce 9 janvier.

Bon, et bien, 70 à la place de 80, faut-il s’en émouvoir ? J’ai beau avoir à mon actif une moyenne générale de 3,5/20 en maths en terminale (oui, on frise le passif en fait), la circonstance que cela date de 1995, m’autorise à rejouer les apprentis matheux.

Exposé du problème :

Soit une longueur du périphérique de 35,04 kms,

Soit une limitation de vitesse passant de 80 km/h à 70 km/h, le 9 janvier à minuit, voire le 10 janvier à zéro heure.

Soit une Fiat Targa (moteur Panda) de 1992, 111 236 kilomètres au compteur, avec un siège auto à l’arrière, un autoradio autoreverse et des vitres manuelles.

Combien qui faut d’temps en plus, entre le 9 et le 10 janvier, pour que cette merguez fasse le tour du périph’, à supposer qu’elle se cale à la limitation de vitesse (et je dirais même l’atteigne) ?

(N.B. : Soit la merguez dénuée de régulateur de vitesse, ça va sans dire).

Tic…tac…tic….tac.

Solution :

Si je roule à 80 km/h, je parcours 80 kilomètres en une heure (clap clap clap !!! merci, merci, ça fait du bien).

A 80 km/h, il me faut donc 26,3 minutes pour parcourir les 35,04 kms du périphérique. Le 0,3 étant pneu ou prou égal à 20 secondes.

Si je roule à 70 km/h, je parcours 70 kilomètres en une heure (clap clap clap !!! merci, merci, ça fait encore du bien).

A 70 km/h, il me faut donc 30 minutes pour parcourir les 35,04 kms du périphérique.

La merguez mettra, le 10 janvier 2014, 3,7 minutes de plus que le 9 janvier pour parcourir le périphérique. Le 0,7 étant peu ou prou égal à 42 secondes !!! (clap clap clap !!! merci, ça va devenir gênant !).

Bref, on se prend la tête pour 3 minutes 42 de plus pour parcourir la distance d’un périphérique sur lequel on atteint péniblement 50 km/h. Qu’est-ce qu’il y a de para-féérique là-dedans ?  On verra toujours « PORTE D’ORLEANS : + 1H », ne nous Bercy pas d’illusions.

Et puis c’est plus facile pour calculer, j’y suis sensible : un tour de périph = 30 minutes. C’est l’info !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s